In the train

Nous sommes vendredi, je me lève à 6h15. En silence pour ne pas réveiller les filles. Le Nôm, je sais que ce n'est guère possible. A peine suis-je debout qu'il est que le qui-vive. J'entre dans la cuisine, allume enfin la lumière et ferme la porte. Je prépare mon petit déjeuner, la radio en sourdine. Les infos bien sûr, ne jamais perdre le contact, et puis le bruit des voix rassure. Il est 6h30 et nous ne sommes pas seuls au monde.
Je prépare le pique-nique de Léone qui va visiter une ferme pédagogique avec sa classe. Je m'assoie à la table de la cuisine et beurre mes tartines.

6h45. Je me dirige vers la chambre des petites. Lou a échangé sa piaule contre le lit de Garance pour ne pas avoir à monter sur sa mezzanine avec son pied blessé. Je lui caresse la joue. Je suis obligée de la lever plus tôt car, avec les béquilles, elle met plus de vingt minutes pour aller au collège. Elle grimace dans son sommeil. J'insiste, elle râle puis se lève, la mine boudeuse. Hé, doudou, c'est l'heure...

Elle file dans la salle de bains. Je retourne dans la cuisine boire mon thé. Puis je vais à mon tour me regarder la face dans le miroir. Ce qui m'oblige à quelques contorsions vue qu'il est juste posé sur le lavabo. Et que celui-ci est bien bas. Je finis de me préparer.

6h55. Je dois partir. Lou est déjà près de Léone, en train de la réveiller en douceur. La petite fond dans mes bras et me laisse quelques lambeaux de sommeil. Je passe à côté réveiller Garance. Quelques caresses dans les cheveux, elle m'embrasse. J'enfile mon manteau et je pars.

Je suis un peu tendue. Je ne sais pas combien de temps de vais mettre pour aller à la gare depuis mon nouvel appartement. J'espère avoir le temps de prendre mes billets à la borne. En fait tout va bien. Je suis à Montparnasse à 7h33 mon train part à 7h50. Je ralentis le rythme de mes pas et les battements de mon cœur.

Le train est à quai. Je trouve mon wagon et je m'installe. Une heure de TGV qui traverse à vive allure la campagne. Il fait beau le soleil le lève rouge puis or. J'essaie de revoir mes notes, ne pas les lire, juste suivre le fil. Heureusement, c'est de mon métier que je vais leur parler, une matière que je connais plutôt bien.

Je n'ai pas trop le trac. Juste ce qu'il faut, comme lorsqu'on s'apprête à un bouclage important. Ça va, là, je gère.

je suis attendue à la gare. On m'amène vers l'IUT. Je découvre un petit campus, les étudiants à la fois pareils et différents de ceux que j'ai connus en mon temps. On me fait visiter les bureaux des enseignants, le secrétariat et puis enfin la salle où je vais officier. Et puis les étudiants. Ils sont moins nombreux que prévu. Ils s'assoient, nous nous présentons. Je respire un bon coup et je plonge.

Voilà, j'ai donné mon premier cour. Je crois que je ne m'en suis pas trop mal sortie.

Il est 17h24 je monte dans le train du retour. Je suis épuisée, j'ai un léger mal de tête. Mais je suis contente.

Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function updateGetPostParams() on null in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php:604 Stack trace: #0 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/template/class.template.php(252): include() #1 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/class.dc.template.php(227): template->getData('post.html') #2 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(133): dcTemplate->getData('post.html') #3 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(500): dcUrlHandlers::serveDocument('post.html') #4 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/url.handler/class.url.handler.php(146): dcUrlHandlers::post('2007/11/13/861-...') #5 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(194): urlHandler->callHandler('post', '2007/11/13/861-.. in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php on line 604