La fée crétine

Je comprends ce que les gens disent. C’est pénible, je n’en ai pas l’habitude. Je déteste ça. Les gens parlent, j’entends sans avoir besoin d’écouter et je comprends. C’est infernal. J’ai l’impression de me mêler de ce qui ne me regarde pas. D’ailleurs ça ne m’intéresse pas, je ne veux pas savoir.

Je ne veux pas savoir que, depuis quelques semaines, Leila fait des infidélités à Juan.
Je veux rester en dehors de ça, à la surface des choses. Les observer tous les deux vivre ensemble, s’amuser, s’agacer, se caresser, s’embrasser ou s’engueuler suffit à mon bonheur. Je n’ai pas besoin de surprendre cette conversation téléphonique, d’apprendre ces rendez-vous furtifs. Maintenant, je ne peux m’empêcher de regarder Leila d’une autre manière. Je n’aime plus ce rouge qui lui vient aux joues, ni cette façon qu’elle a de parler trop vite quand elle revient un peu tard.

Je ne veux pas savoir que Juliette, ma Juliette est triste, toujours triste. Elle me le dit souvent. Avant, je l’entendais, mais ne l’écoutais pas. Je me contentais d’être là et ma présence fidèle et silencieuse suffisait à la consoler. Maintenant que je sais qu’elle se fait agresser à l’école et n’arrive pas à se défendre, j’ai de la haine et de la colère pour ceux qui la persécutent, plus du tout d’amour pour elle. Et je souffre de la voir s’étioler, ne pratiquement plus manger sans que ses parents, trop pris dans le tourbillon de leur vie, ne le remarque.

Je ne veux pas savoir que Madame Michèle, la voisine de palier, va bientôt mourir, qu’elle a attrapé une vilaine bête qui lui mange les seins et le reste. Elle est devenue toute chauve, mais ça n’a servi à rien. Elle en parle de temps en temps avec Leila, qui devient toute triste. Je l’aime bien Madame Michèle. Elle est douce et gentille, attentive aux autres. Elle est courageuse aussi, malgré ses souffrances. Quand elle grimace, je prends la fuite, c’est trop insupportable. Je ne veux rien savoir de la peine de son mari ni l’angoisse de son fils. Je ne veux plus les entendre…

Avant, avant…

J’étais heureux, oui. Je restais des heures étendu sur le lit à écouter mes colocataires. J’entendais la musique de leurs voix, la contrebasse grave et chaleureuse de Juan ; l’alto un peu rauque, sensuel et troublant pour Leila, la petite flutte à bec de Juliette, et la guitare de Mme Michèle. Le quatuor me faisait la plus belle des musiques de chambre.

Mais voilà, il a fallu que cette fée crétine me fasse don de la compréhension. Que les notes deviennent mots, les arias prennent du sens. Que je découvre leur monde, leurs mesquineries, leurs peurs, leurs angoisses, leurs morts, en un mot leur finitude qui me pèse et me paralyse. Je ne suis pas Jimmy Cricket, je ne veux être la conscience de personne. Je veux retrouver mon langage de chat, miauler pour réclamer à manger, ronronner sous leurs caresses, frotter mon museau contre leur peau, lécher leurs larmes et apaiser des chagrins que je ne comprends pas. Ni indifférent ni insensible, mais à ma juste place de matou.



Ceci est ma participation au jeu Kozliko-Samantadien du sablier d'automne. Chaque soir à 22 heures, l'une d'entre elles nous donne l'amorce d'un texte piqué sur un blog. Il faut en écrire la suite et la publier sur notre blog avant 10 heures le lendemain matin. Et mettre un message sous le billet ou le jeu est lancé

Voilàààààààà

Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function updateGetPostParams() on null in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php:604 Stack trace: #0 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/template/class.template.php(252): include() #1 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/class.dc.template.php(227): template->getData('post.html') #2 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(133): dcTemplate->getData('post.html') #3 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(500): dcUrlHandlers::serveDocument('post.html') #4 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/url.handler/class.url.handler.php(146): dcUrlHandlers::post('2007/10/03/838-...') #5 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(194): urlHandler->callHandler('post', '2007/10/03/838-.. in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php on line 604