Les amants du pont ferré

J'ai très longtemps habité près d'un pont SNCF, tout au nord de Paris.
Un pont très noir, qui tremblait au passage des trains de marchandises, un pont que j'aimais.
Comment pouvait-on aimer un tel amas de ferraille, lui trouver un quelconque charme ? Sans aucun doute, je devais être le seul dans ce cas.
C'est du moins ce que j'ai longtemps pensé. En fait, non. Les toqués des viaducs sont plus nombreux qu'on ne le croit. Le Garabit abrite ainsi ses idolâtre qui passent tous leurs étés à camper dessous, jusqu'à ce que la maréchaussée les déloge...

Je connais au moins une famille qui a traversé le Portugal pour le plaisir de rouler sur un pont de ferraille. Mais, ce sont des petits joueurs, ce pont-là est ridiculement petit.



Ils avaient Lisbonne à portée de roue, avec ces deux merveilles de l'architecture : le Vasco de Gama, et le 25-Avril, merveilleux vestige de l'époque Salazar. Ha, on savait construire à cette époque !

Pas plus tard que mardi dernier, j'ai lu dans Le Parisien qu'un malheureux était devenu clochard plutôt que de quitter le pont Alexandre III. Et je passerai sous silence le cas de ces imbéciles qui se rendirent jusqu'à Antioche, en Turquie, pour aduler un pont de fer. Les malheureux. S'ils s'étaient correctement renseignés, ils auraient su qu'il s'agissait en fait du pont DU fer, du nom du fleuve qui passe dessous. Ils n'ont découvert qu'une misérable construction de pierre, même pas assez haute pour qu'ils puissent s'y pendre de désespoir.

Moi, j'ai su trouver un dérivatif à cette étrange passion. Je suis devenu ingénieur. Et les ponts de fer, maintenant, je les construits et les fanatiques iront jusqu'à Millau pour voir mon chef d'œuvre.




Ceci est ma participation au jeu Kozliko-Samantadien du sablier d'automne. Chaque soir à 22 heures, l'une d'entre elles nous donne l'amorce d'un texte piqué sur un blog. Il faut en écrire la suite et la publier sur notre blog avant 10 heures le lendemain matin. Et mettre un message sous le billet ou le jeu est lancé

Voilàààààààà

Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function updateGetPostParams() on null in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php:604 Stack trace: #0 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/template/class.template.php(252): include() #1 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/class.dc.template.php(227): template->getData('post.html') #2 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(133): dcTemplate->getData('post.html') #3 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(500): dcUrlHandlers::serveDocument('post.html') #4 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/url.handler/class.url.handler.php(146): dcUrlHandlers::post('2007/10/02/837-...') #5 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(194): urlHandler->callHandler('post', '2007/10/02/837-.. in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php on line 604