Carton

Samedi : après-midi à Ikea (une heure d'embouteillage aller, autant retour) avec une amie qui a une (très) grande voiture. Choisi du parquet pour le salon et ma chambre. Des étagères à CD, des étagères tout court... Il n'y avait pas tout ce que je voulais, je commanderai le reste sur le site. Déchargé le tout, avec ma copine. Elle est beaucoup plus petite que moi mais a une énergie folle et on voit qu'elle a l'habitude de porter des choses lourdes. Elle est restauratrice de verre ancien, ce qui l'amène à déplacer toutes sortes de pièces... Elle travaillé notamment sur les trésors Afghan exposés au Petit Palais l'an dernier. Admirative je suis.
Je fais le trajet entre mes deux domiciles à pied. Sans me presser, en marchant comme si j'étais accompagnée des deux petites. J'ai mis vingt minutes. C'est ce que j'avais prévu pour l'école. Nous devrons donc partir à 8 heures pétantes de la maison (alors que maintenant, nous partons quand nous entendons la sonnerie). Va falloir s'habituer...

Suis arrivée moulue et crevée dans un appartement désert. La grande était chez une amie, le Nôm en goguette avec les deux petites. On ne peut pas dire qu'il s'investisse dans ce déménagement...

Dimanche. Rejointe par Luciole, nous attaquons les cartons par la face nord. Résultat , mes bibliothèques enfin vides et démontées, les bibelots encartonnés, deux armoires quasi vides. Y a pas à dire, les filles c'est efficaces. Le Nôm a inspecté les travaux finis puis est reparti en goguette... On en a profité (pas assez) pour jeter quelques uns de ces journaux et objets non désirés. Il n'a pas fouillé dans les sacs poubelles à son retour. Luciole lui a assené que de toute façon, c'est celui qui fait qui a raison. Il se l'est tenu pour dit.

Lou est rentrée tard après une journée passée sur une brocante avec des amis à moi. Elle est écœuré, elle est partie avec deux sacs de voyages, un sac poubelle plein de fringue et elle n'a ramené que 60 euros. Elle en a aussi dépensé une quinzaine pour acheter des cadeaux pour ses sœurs. Elle n'a pas voulu garder l'argent. Elle l'a gagné pour moi, pour la maison, pour le déménagement... Je n'ai rien dit mais je le lui ai mis de côté. Ce sont ceux qui font qui ont raison, c'est argent lui revient, même si ce sont des objets appartenant à toute la famille qu'elle a mis en vente. Elle a vaguement l'impression que les amis ont vendus des objets à elle sans lui rétrocéder l'argent... C'est bien ma fille ça, l'ambition de la réussite tout le temps et quand ça ne marche pas, c'est toujours la faute de quelqu'un. Ce qu'elle a fait est déjà très bien, tout ça, on l'aurait jeté, alors... Voyons les choses de leur bon côté.

On a choisi un autre de ses textes pour mettre en ligne sur son blog Loupiote. C'est une histoire curieuse qu'elle a inventé de toute pièce (sauf le prénom de la déesse qui est une héroïne Guadeloupéenne). Quand la solitude crée l'humanité. C'est marrant. Comme je me plaignais qu'elle manquait de vocabulaire, quand elle écrit, elle met un point d'honneur à en utiliser, y compris des mots anciens et un peu précieux. Au moins essaie-t-elle maintenant de retenir tout un tas de mots quand elle lit. Elle ne connaît pas les deux outils que j'utilise (surtout dans le boulot), le dictionnaire des synonymes de l'université de Caen et l'extension du CNRTL que j'ai découvert grâce à Otir. Celui-là, même les correcteurs me l'envient, mais eux, ils surfent avec IE alors tant pis pour eux...

Pour en revenir à la Loupiote, n'hésitez pas à l'encourager et à dire ce que vous pensez de ces textes. Ça avive son envie d'écrire. Cette année, sa prof de français, après lecture de son premier devoir l'a fortement encouragée dans ce sens...

Parlant d'écrire, Kozlika et Samantdi relance le billet en sablier. Le jeu consiste, dans un temps donné (une nuit) d'écrire une histoire en utilisant une accroche duement choisie et proposée par les maîtresses de cérémonie. On trouve les règles et le mode d'emploi sur leurs blogs respectifs. J'aime bien ce jeu, mais pour moi, la période est bien mal choisie. Bloguer, cartonner ou dormir, il me faudra choisir... Demain et mardi, formation sur la formation... Impossible d'accéder à un ordinateur pendant la journée. Le soir, je suis censée continuer les cartons... Ça va être le désert sur Racontars... Retour au boulot mercredi matin. Et la fin de la semaine.

Alors, avec tout ça, je n'irai pas au Paris Carnet. Je suis sur les rotules et la semaine n'est pas encore commencée. Je vais attendre novembre...




Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function updateGetPostParams() on null in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php:604 Stack trace: #0 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/template/class.template.php(252): include() #1 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/class.dc.template.php(227): template->getData('post.html') #2 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(133): dcTemplate->getData('post.html') #3 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(500): dcUrlHandlers::serveDocument('post.html') #4 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/url.handler/class.url.handler.php(146): dcUrlHandlers::post('2007/10/01/833-...') #5 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(194): urlHandler->callHandler('post', '2007/10/01/833-.. in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php on line 604