Je vis comme un bébé

Vous connaissez l'histoire… Deux types se rencontrent. Ils ne se sont pas vus depuis longtemps et se donnent donc des nouvelles.
– Et le boulot, comment ça va ?
– Ben, pas terrible. La boîte a délocalisé notre unité. J'ai été licencié et là, je suis presque en fin de droit…
– Meeeerde… et comment tu vas ?
– Je vis comme un bébé.
– Ha bon. Et ta femme, elle va bien ?
– Ma femme… Au bout de trois mois de chômage, elle s'est tirée avec Thierry…
– Ton copain d'enfance ? Meeeerrrrde. Et tu tiens le coup ?
– Tu sais, je vis comme un bébé…
– Bon, les enfants, au moins ça va…
– Ben, depuis que Martine est partie, Marc s'est mis à se shooter. Quant à Carole, je ne la vois jamais. La dernière fois que j'ai eu de ses nouvelles, c'est par les flics, elle tapinait sur le périphérique.
– Oh non, mon pauvre vieux. Meeeeerrrrde. C'est vraiment trop. Et toi, alors, tu souffres pas trop.
– Je te l'ai dit, j'vis comme un bébé.
– Ha !… Mais qu'est-ce que tu veux dire par : « Je vis comme un bébé. »
– Ben, je fais comme eux : je mange, je dors, je pleure, je mange, je dors, je pleure…

C'est un peu l'effet que je me suis fait au dernier Paris Carnet où j'ai pourtant passé une excellente soirée, entourée de gens que j'aime, et dont l'attention m'a quelques fois, fatigue aidant, mis les larmes aux yeux. Tant qu'on ne vous dit rien, vous gardez vos trop-plein d'émotions. Mais que quelqu'un se soucie de vous…

En fait de bébé, il y en avait un vrai. Le premier du Paris Carnet, puisque ses parents se sont rencontrés lors d'une de ces soirées. La jolie Louise, ma petite nière d'amour, a fait mieux que de la figuration.



Pour elle, le Paris Carnet s'est passé finger in the nose… Même le capitaine s'est penché sur le berceau tout en proférant des insanités démentant la démarche bisounours. Samantdi l'a perçu a jour et lui a immédiatement exhibé sa collection de nounours en guimauve, offerte quelques minutes plus tôt par Chondre (Chondre, j'adore les nounours à la guimauve…).

Comme je ne veux pas me faire engueuler par la mère (ni par la tante, elle aussi sur la photo), voici un autre cliché de la divine enfant…


Si vous voulez en voir d'autres, allez donc regarder le carnet de sa mère

Mais bon, il n'y avait pas que Louise. Il y avait aussi la bouffe (bonne), la bière (idem). Et puis les carnetiers habituels et d'autres plus rares : ma chère Kozlika, Xave, Pascal, Palpatine, Vroumette (belle belle belle comme le jour), Traou, Garfieldd, Yann Orpheus, Ada, Gilda, Labosonic, Marloute, Mel O Dye, Yves Duel, Thomas… Et c'était bien.

Je suis partie à presque une heure du matin, quasi comme une voleuse pour attraper mon dernier métro. Je l'ai raté. Heureusement, j'ai trouvé un distributeur et dans la foulée un taxi. J'ai pu aller m'écrouler dans les bras de Morphée. La soirée m'avait fait du bien. Je n'ai pas pleuré…

Je n'ai pas mis de liens. Vous les trouverez sur le wiki du Paris Carnet.

Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function updateGetPostParams() on null in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php:604 Stack trace: #0 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/template/class.template.php(252): include() #1 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/class.dc.template.php(227): template->getData('post.html') #2 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(133): dcTemplate->getData('post.html') #3 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(500): dcUrlHandlers::serveDocument('post.html') #4 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/url.handler/class.url.handler.php(146): dcUrlHandlers::post('2007/04/05/713-...') #5 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(194): urlHandler->callHandler('post', '2007/04/05/713-.. in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php on line 604