Pleure ô pays bienaimé

Martinique en deuil

A défaut de pouvoir être au stade de Dillon ou sur le parvis de Notre-Dame, ce soir, nous veillerons à la maison. Avec les Martiniquais. Et puis on aura une pensée pour les victimes de tous les crash, dont celui d'hier qui a eu lieu au Pérou.