Radio blog

Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais sur la colonne, à gauche, il y a un lien indiquant Radio blog. J'y ai mis les titres qui ont fait l'objet d'un concours que j'avais organisé.
Si vous voulez en savoir un peu plus sur cette radio, il y a ci-après ce qu'il vous faut. Ensuite, chacun pourra approfondir comme il le souhaite.

Je voulais changer les titres aujourd'hui. Mais je n'ai pas eu le courage. En fait pas trop le temps. Donc je laisse celle-ci jusqu'à mon retour de vacances. Je vais essayer de cogiter une compil qui déménage. En attendant, profitez-en bien.


Camille

Ta douleur

Lève-toi c'est décidé
Laisse-moi te remplacer
Je vais prendre ta douleur
Doucement sans faire de bruit
Comme on réveille la pluie
Je vais prendre ta douleur..
.
Un drôle de voix, dont elle joue parfaitement. Une musique entraînante, construction intéressante et des paroles brillantes. Qui n'a jamais voulu prendre un peu du poids de la souffrance de quelqu'un qu'on aime ?

Marie-Jo Thério Le café Robinson Une Québécoise, et une bonne. Avec une voix superbe, chaleureuse et des chansons, qui lui vont bien. Une interprète qui n'a pas l'impression de devoir hurler pour jouer les chanteuses.

Les FemmouzesT
T'es dans ma peau
Cela faisait longtemps que j'entendais parler d'elles sans vraiment les connaître. Et puis, l'autre jour, à la Fnac , leur dernier album était en écoute libre. Coup de foudre immédiat pour cette chanson qui donne envie de danser. Les rythmes chaleureux du Brésil sur un texte que tous les accros de la cigarette comprendront immédiatement. Mais tout le disque est intéressant. Il faut entendre la femme du soldat inconnu aussi.

Madeleine Peyroux
Dance me to the End of Love
Une Américaine, comme son nom ne l'indique pas, que j'ai découverte grâce à Parisian Smile. Une voix faite pour le blues et le jazz, avec un peu de la grande Billie. Son interprétation de la chanson de Leonard Cohen est très belle. De l'écouter, on a envie d'être en amour.

Jeanne Moreau
J'ai la mémoire qui flanche.
On ne peut pas faire une compil de femmes sans l'inclure. Une voix tout à fait particulière, faussement naïve, un rien mutine et son immense talent d'actrice au service de son interprétation. Et des textes qui ne prennent pas une ride.

Sheila Chandra
Abbess Hidelgarde
La première pop star indienne en Angleterre en tout cas, bien avant la vogue de l'Asian Vibes. Une voix d'une extrême pureté qui explore aussi bien la musique européenne et celte que la musique indienne.

Brigitte Fontaine
Le nougat
Faut-il encore présenter cette grande dame folle (mais en fait si raisonnable, mais pas dans le sens commun) de la chanson française. Cette chanson est un petit chef d'œuvre à la Fontaine de dérision et d'humour.


Camille

Vous
Un drôle de titre pour sa drôle de voix...

FemmouzesT
Homomachine
Un hymne à la tolérance et à l'amour

Marie Kiss La joue
Y'a du monde au balcon
Elle est tout en élégance Marie. Quand je l'ai vue au théâtre, cette jolie rousse avait un petit chignon et des bottines très Belle époque. Elle aime les airs jazzys. Un peu un Sanseverino en féminin. En très féminin. Avec des chansons qui, mine de rien, sont beaucoup moins lisse qu'il n'y paraît.

Jeanne Moreau
J'aurais ta peau Léon
Inutile de faire de commentaires, non ? Ou alors j'attends les vôtres.

Ka o Ka
Dekatman Kreyol
Il fallait bien un note guadeloupéenne pour cette compil de voix féminines. Ce groupe-là s'inspire à la fois de la musique traditionnelle de l'île, basée sur le ka - le tambour -, et le gospel. Ça donne un truc tout à fait étonnant mais bien agréable à écouter.

Garance
Sa ki douvan
C'est une chanson a diab, un refrain dans un conte créé par Benzo
Manman, Manman
Mè ouvé la pot' ba mwen
A minuit cé lé a yo
Pou yo chanté kokiyoko
A minui cé lé a yo
Pou yo touné fey a l'envé

Maman maman
Ouvre-moi la porte
Minuit, c'est l'heure où le diable
Chante cocorico
Minuit c’est l'heure où le diable
Tourne la feuille à l'envers
C'est l'histoire d'un petit gars qui est attrapé par le diable et qui demande secours successivement à sa mère, à sa tante et à son parrain. Quant à l'interprète, c'est la plus ravissante des rouquines qui puisse être...

Sheila Chandra
Speaking with tongues III
Quand la belle anglo indienne met à l'honneur la musique de ses origines.

Rokia Traoré
Nienafing
Une des plus belles voix de l'Afrique. Qui en a d'autres. Mais celle-ci est particulièrement pure, puissante, mélodieuse et se joue de toutes les difficultés.

Norah Jones
What would I do
Encore un mélange magnifique. Une belle voix dans une beauté. Et quelques chansons fort agréables à écouter. Elle assure dans cet enregistrement en public. Moi je suis sûre qu'elle deviendra une grande. Elle a tout pour. Comme la suivante d'ailleurs.

Madeleine Peyroux
J'ai deux amours
Encore un standard revisité par la jeune américaine et c'est délicieux. On en pinçait déjà pour Pink Martini quand la chanteuse nous annonçait avec son petit accent : « je ne veux pas travailler » Là, on craque littéralement.

Brigitte Fontaine
La caravane
Une classique du jazz revisité par la grande Brigitte

Marie Kiss La joue
Mon cher i
Encore une petite plaisanterie de la malicieuse Bretonne. Frais et amusant.

Garance
La clochette
Elle aussi, elle a tout d'une grande :-)

Norah Jones

Don't know why
Nous avons été nombreux à écouter la belle Norah sans savoir pourquoi... sans doute parce que cela faisait du bien à nos oreilles...

FemmouzesT
La femme du soldat inconnu
Un autre rythme que les deux chansons précédentes, une très beau texte qui rappelle une des premières manifestations féministes en France, quand les femmes étaient aller déposer une gerbe sous l’arc de Triomphe à la femme du soldat inconnu. Elle me rappelle aussi une chanson d’Anne Sylvestre, Eléonore

Camille
Au port
Le titre qu’on a le plus entendu sur France inter et ce n’est pas sans raison.

Marie-Jo Thério
La maline
Une court chanson, intense.

Norah Jones
The long Days is Over

LGL
Passe la dormette
LGL pour Lou, Garance et Léone. Je ne comprends pas pourquoi cette chanson passe très bien sur mon ordinateur et pas du tout dès que je la mets sur Internet. Sinon, c’est une très jolie berceuse.


Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function updateGetPostParams() on null in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php:604 Stack trace: #0 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/template/class.template.php(252): include() #1 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/class.dc.template.php(227): template->getData('post.html') #2 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(133): dcTemplate->getData('post.html') #3 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(500): dcUrlHandlers::serveDocument('post.html') #4 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/libs/clearbricks/url.handler/class.url.handler.php(146): dcUrlHandlers::post('2005/04/17/20-r...') #5 /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php(194): urlHandler->callHandler('post', '2005/04/17/20-r.. in /homepages/41/d225076743/htdocs/Les-racontars/dotclear/cache/cbtpl/63/7c/637c4fae9fc453bcae52cef7f0a9e9ba.php on line 604