Guadeloupe

Fil des billets

jeudi 1 février 2007

Parce qu'il faut bien aussi faire la fête



Depuis le premier week-end de janvier, chaque dimanche, ça défile en Guadeloupe. Alors pendant toute la période, parce que Vaval ka krié nou, nou ké alé dans la ri la

yayayayayaiiiiiilllllllle

Lomo photographie

dimanche 21 janvier 2007

LE 23 novembre 2004, j'écrivais… Fos !

La Guadeloupe, un département à part entière mais hélas entièrement à part. Pas uniquement la Guadeloupe d'ailleurs. Il en va de même pour la Martinique, la Guyane et la Réunion.

Département français donc. Mais tellement mal traité par les médias. Leeloolène, dans un commentaire sur mon poste précédent, disait : « Au final... qu'est ce qui est mieux ?? Voir les médias s'acharner sur "l'insécurité en Guadeloupe, le racisme contre les touristes blancs, le mauvais accueil des Guadeloupéens" comme ce fut le cas, il y a deux ans exactement jour pour jour ?? ou bien laisser les Guadeloupéens de France s'informer par d'autres moyens... et les Guadeloupéens de Guadeloupe subir tout ça ?... Je m'interroge...»

Lire la suite...

mardi 9 janvier 2007

Vaval est revenu

Comme chaque premier dimanche de l'année, le roi du Carnaval est revenu en Guadeloupe. Jusqu'au mercredi des cendres, chaque fin de semaine, dans les villes de Pointe-à-Pitre et de Basse Terre, il y aura des vidés. Les groupes défleront, avec ou sans costumes, mais toujours en musique que ce soit celle des tambours pour les groupes à peau, ou celle des cuivres et des bombes plastiques pour les autres.

Vous ne les entendez pas ? Et pourtant, le bruit sourd du tambour dans le lointain qui fait dresser l'oreille et dire : « Les voilà ! », ce tempo si particulier qui bat avec le cœur, ce battement qui se rapproche lentement, pour se déverser sur vous comme une vague et vous emporter, loin… Cette cadence infernale qui durera jusqu'à une heure avancée de la nuit, marcher, marcher, encore marcher…



Akiyo, Mas A Kle, Point d'interrogation, Voukoum, attendez-moi, mwen ka rivé, mwen ka defile dans la ri la…

samedi 29 juillet 2006

On s'en va en vacances



Lire la suite...

lundi 10 juillet 2006

Vendredi 24 février

Suite du voyage en Guadeloupe, de février dernier

Lire la suite...

samedi 27 mai 2006

Je suis quelqu'un de têtu

Et parfois, c'est utile. Quand nous sommes rentrées de Guadeloupe, et que j'ai fait développé les photos, j'ai été fort déçu que celle de notre sortie en mer pour voir dame tortue fussent toutes ratées. Les tirages commençaient tous après. Il n'y avait aucune trace de notre épopée. C'était rageant…

Lire la suite...

mardi 2 mai 2006

Jeudi 23 février. Nager et sauter 5

Nous traînons a ranger toutes les affaires puis nous partons enfin. La glacière, allégée de deux litres et de la nourriture est certes plus légère mais j’en ai plein les jambes après la course du matin en mer et la baignade ici. C’est dur. J’ai le souffle court. Je souffre. Mon cœur fait des bonds dans ma cage thoracique. Je me demande si je ne vais pas claquer ici. Mais je continue. De toute façon, je n’ai pas le choix.

Lire la suite...

Jeudi 23 février. Nager et sauter 4

Nous n’avons pas terminé notre repas quand arrive un groupe d’une trentaine de personnes, des touristes avec quelques ados, dont un plonge direct d’une hauteur de 4 ou 5 mètres, sans même connaître l’endroit. J’en suis estomaquée, d’autant qu’il est suivi de près par deux autres et par deux pères. Totalement inconscients. Ils ont de la chance. Apparemment, les fonds sont dégagés. Mais j’explique aux filles que c’est quelque chose à ne jamais faire. Si je suis assez pointilleuse sur le sujet, c’est qu’un de mes camarades d’enfance s’est pété les cervicales en plongeant d’un endroit comme il le faisait tous les ans. Sauf que cette année là, le banc de sable avait bougé. Depuis, il est dans un fauteuil roulant. Pour une grand sportif, c’est tout de même malheureux.

Lire la suite...

Jeudi 23 février. Nager et sauter 3

Le vent est de plus en plus fort. Le sable vole dans tous les sens. Ça devient désagréable. Nous décidons de repartir, maintenant que nous avons vu ce que nous voulions. Je sors au fille mon atout : je leur propose d’aller passer le reste de la journée au saut d’Acomat, une cascade pas très loin et qu’elles ont vu sur une carte postale. L’enthousiasme est immédiat. Nous quittons la mer pour la rivière. Ça va nous dessaler un peu.

Lire la suite...

samedi 29 avril 2006

Jeudi 23 février. Nager et sauter 1

C'est notre dernier jour d'excursion. Après, il restera à visiter un peu de famille, faire les bagages et aller au dernier défilé de Carnaval. J’ai fait une promesse. Je dois la tenir. J’ai promis aux filles de les emmener nager avec les tortues de mer. Une amie m’a indiqué une plage près de laquelle nous sommes quasiment sûres de les trouver. J’avais perdu son mail. Mais en cherchant tout à fait autre chose, j’ai fini par mettre la main dessus. Cette sortie m’inquiète, car je ne suis pas du tout sûre de la réussir. Et si les tortues n’étaient pas là ?

Lire la suite...

- page 1 de 5